Comment faire disparaître vos ennemis sans laisser de trace

June 5, 2018

Je me suis découvert un super pouvoir récemment: il se trouve que j’ai le pouvoir de matérialiser ou faire disparaître. Cool n’est ce pas?
Mais bon, comme on le sait, with great power comes great responsibility.

 

 

 



Le super pouvoir

Je vis maintenant comme dans Death note: à tout instant, je peux faire disparaître ce que je veux!

Comment? C’est assez simple en fait, les choses ont l'importance que je leur donne.
Du coup, si je n'accorde aucune attention à ce qui me nuit, si je ne laisse pas mon esprit ressasser ce qui me tracasse, je n'offre ni de mon temps ni de moi même. Je suis donc complètement libre.

Et, libre, je peux me concentrer sur ce qui m'intéresse, sur ce qui me nourrit et me porte. Je peux donc faire apparaître, grandir et étoffer certaines choses.

C'est une sorte d'échange, j'affame certaines choses pour en stimuler d'autres. Je dirige le faisceau de mon attention de façon consciente.
Ainsi, la chose la plus importante d'un moment peut être la magnifique couleur du ciel, une musique, la sensation du vent sur ma peau… Juste pour un instant.

 

 


Le risque

Evidemment, comme rien n'est simple ou facile, j'ai aussi le pouvoir de matérialiser des cauchemars.
 
Parfois, quand je suis fatiguée, je me noie dans un verre d'eau... Presque littéralement.
Pourquoi? Parce que l'importance que je donne à ce verre d'eau le rend réel, menaçant, et lui donne le pouvoir de me noyer.



Matérialiser les projets et les choix

Ce faisceau d’attention qui nous permet de (re)diriger notre énergie est aussi le moyen que nous avons de matérialiser les choses dans notre vie.

Devant un choix, chaque option est là, potentielle mais immatérielle. Ce sont un peu les choix de Schrödinger, chaque choix est possible, c’est la décision que nous prenons qui rend une option plus réelle que l’autre.

Nous prenons une décision et plus notre attention se dirige dans une direction, plus le chemin que nous prenons devient réel et concert.

Par exemple, avant la décision de déménager, tout est possible, tout est à la fois flou et excitant, c’est l’infini des possibilité, mais rien n’est réel.
Une fois la décision prise, la possibilité de s’installer ailleurs prend forme doucement. Mais à chaque fois qu’on informe quelqu’un de cette décision par exemple, à chaque fois qu’on organise la logistique du déménagement, l’idée devient de plus en plus concrète, de plus en plus matérielle.

Et, plus le nouveau chemin se dessine, plus les autres choses s’estompent et plus elles perdent de leur importance.

 

 

 

Toutes les images par @Greg Guillemin



 

Please reload